Le Blog

ACCUEIL > Blog > Tous les chemins mènent à Odette

Tous les chemins mènent à Odette

11h00 le 4 juillet 2010, résultats du CAPES : refusée – pour la seconde fois.
Je n’ai pas le courage de retenter le concours, et si je n’étais pas faite pour ce métier ? Qu’est-ce que je vais faire, moi qui m’imagine enseigner depuis le plus jeune âge ?

Débrouillarde et pleine d’idées, j’enchaîne alors plusieurs jobs : assistante de direction, traductrice, nanny sans vraiment me trouver. Parfois je tiens 2h dans une entreprise (true story), parfois plus ! C’est alors que je prends la décision de me laisser porter par mes envies et surtout décide de me faire confiance. Je vais bien finir par arriver à… m’épanouir. Oui, mais comment ? Dès qu’on parle de sujets d’adultes, j’ai envie de fuir, genre en Papouasie.

Mes désirs s’affinent alors, je commence à comprendre ce que je ne supporte pas dans le milieu de l’entreprise classique (entre autre chose l’autorité d’un supérieur) et ce que j’aime faire. Je ne suis pas une artiste, c’est certain. Mais je suis très sensible aux talents et créations des autres.

Et si je montais ma petite boutique en ligne ? J’en rêve depuis déjà tant d’années. Je vais la construire toute seule. Elle s’appellera comme Papy et Mamie. On s’y sentira bien, il y fera chaud l’hiver et elle aura l’odeur de la vanille, même depuis un ordinateur. Elle sera poétique et pleine de petites et grandes trouvailles. Au pire, je me plante. Mais je serai allée au bout.

J’arrête alors de compter les heures de travail et me fais la promesse que de plusieurs échecs naîtra une vrai vie. Une belle, si je m’en donne vraiment les moyens. J’ai tout juste 26 ans à ce moment-là et tant de choses à apprendre (j’ai voulu abandonner 172 fois le projet).

Aujourd’hui, jour du lancement de la 3ème collection Odette&Lulu, entièrement réalisée dans notre cocon du 12ème arrondissement de Paris, je me retourne sur ces dernières années et je souris. Je ne m’attendais pas à cet accueil, je ne savais pas qu’en retroussant mes manches et en décidant de fabriquer mon propre rêve, j’allais recevoir bien plus que je n’aurais jamais imaginé : VOUS. Vous qui aimez chacun de mes posts, qui m’envoyez des mots, des photos de vous, parfois même de vos mamans, de vos enfants, de vos chats tigrés. Vous qui m’appelez pour me demander de précieux conseils. Vous qui achetez des cadeaux pour faire de belles surprises, à vos ami(es), à vos chéri(es).

Vous qui me donnez tant et êtes patients quand je suis débordée. Vous, qui accueillez toujours si gentiment qu’on réassortisse les stocks. Vous, qui suivez les aventures et souhaitez l’anniversaire de notre fils Camille, de notre petit chat Couscous.

Vous que je connais pas, mais qui me donnez le sourire le matin parce que pour moi, ce n’est plus jamais triste de travailler. MERCI. Je ne serai jamais assez reconnaissante.

H-7 pour le lancement de cette nouvelle collection empreinte de centaines d’heures de travail, de fou-rires et de dizaines de nuits blanches d’acharnement et précision pour qu’elle soit à l’image de ma minuscule entreprise que j’aime tant.

A ce soir mes amies. Moi, je vais essayer de dormir un peu, apaisée, cela n’est plus entre mes mains mais dans les vôtres. Et je sais que ce sont les plus bienveillantes qui soient.

Elodie

Categories : Blablabla
  • Marie
    3 novembre 2016

    Oh que je me retrouve dans cet article ! Je suis prof de français, titularisée à l ancienneté, refusée plusieurs fois à ce purée de CAPES… J’ai tenu, j’adore ce métier mais je me sens tellement étrangère à ce monde de profs… J’aime mes élèves, leur enseigner ce que j aime, une lecture sensible du monde;-) J’ai d’ailleurs le porte clés « beaucoup de portes s’ouvrent avec un sourire » pour mes clés de cours! Vous avez bien fait d’ouvrir votre magnifique boutique ! Bravo à vous et très bonne continuation!

    • odette et lulu
      4 novembre 2016

      Merci beaucoup Marie, pour ce témoignage et ces gentils mots qui me vont droit au coeur ! Félicitations pour cette titularisation, continuez à leur enseigner ce que vous aimez, transmettre le savoir est une chose magnifique !

  • Morgane
    7 novembre 2016

    Je suis toujours admirative de ces parcours où les gens prennent le temps de s’écouter et trouvent leur voie.
    Moi même à un tournant professionnel,je me pose beaucoup de questions et me cherche encore à bientôt 32 ans…
    Félicitations pour votre site qui regorge de jolies choses et dont émane un vent de fraicheur !

    • odette et lulu
      7 novembre 2016

      Merci beaucoup Morgane, c’est vraiment adorable ! Il n’y a pas d’âge pour se chercher puis se trouver, c’est une merveilleuse quête de soi… Je suis sûre que vous allez vous éclate. Félicitations pour ce courage de changer de vie pro, ce n’est pas toujours une évidence ! Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *