Le Blog

ACCUEIL > Blog > Première fête de l’école

Première fête de l’école

Aujourd’hui, c’était le premier spectacle de ton école mon Camille. J’ai passé 1h30 à pleurer à chaudes larmes, tellement émue devant ton petit corps sur cette si grande scène… mais aussi en regardant les performances de ces enfants qui ne sont pourtant pas les miens, de la petite section de maternelle au cm2, qui brillaient tous plus les uns que les autres sous les feux de la rampe. Dieu que vous m’avez émue, tu n’as pas idée. Je ne sais pas si c’est parce que je suis passée pour la première fois de l’autre côté, tu sais, celui des parents emmerdants qui font coucou bêtement, si touchés devant vos acrobaties, vos roues au milieu du show qui n’ont pourtant rien à faire là et vos danses en costumes de papier crépon. Si touchés d’écouter vos voix tremblotantes chanter en chœur avec ces regards complices, empreints de si sincère camaraderie. Aujourd’hui c’était ton premier spectacle de fin d’année et moi j’ai encore un peu plus fermé la porte sur mon enfance. Sur cette vie d’adulte qui me semblait si paisible parce que… quand on est grand, y a même pas de devoirs quand on rentre du travail ; sur ce petit masque en forme de singe que tu m’avais acheté Papa et dont je me souviens encore, tu sais. Aujourd’hui, c’était beau, tendre, dur et terriblement émouvant. Ça valait tellement le coup. Et je ne retiens qu’une chose derrière la vague de nostalgie, tu étais merveilleux sous les projecteurs mon Camille. Et tu sais quoi ? En fait je me suis trompée, il n’y aura jamais aucune scène trop grande pour toi. Jamais.

Categories : Blablabla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *